Mer d’Andaman

La mer d'Andaman est une étendue d'eau qui fait partie de l'océan Indien. Elle est située à l'est des îles Andaman appartenant à l'Inde, d'où il tire son nom, et au nord de Sumatra, au nord-ouest de la Péninsule Malaise, à l'ouest de la Thaïlande, au sud du Myanmar, et au sud-est de la Baie du Bengale. Il existe de nombreuses îles et îlots dans la mer d'Andaman, y compris les îles Nicobar, et sur la côte Thaïlandaise. Les plus importants sont Phuket, les îles Phi Phi, Ko Tapu et les îles de la province de Krabi.

Les régions côtières de la mer d'Andaman sont connues pour leurs forêts de mangroves et leurs herbiers. La côte ouest de la péninsule Malaise est riche en récifs coralliens, même si on estime que 6% seulement sont dans un état idéal, malgré la présence de plusieurs parcs nationaux marins, dont 16 au large de la côte Thaïlandaise et quatre candidats à l'inclusion comme Sites du Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Les eaux de la mer d’Andaman abritent une grande variété de faune, y compris des espèces vulnérables comme le Dugong, le Dauphin d’Irrawaddy et plusieurs tortues marines.

Cette mer a une profondeur moyenne d’environ 1 000 mètres, mais elle est moins profonde au nord et à l’est en raison des dépôts de vase de la rivière Irrawaddy, le principal fleuve qui se jette dans la mer depuis le Myanmar.

Longeant le fond marin de la mer d’Andaman dans une direction plus ou moins nord-sud se trouve la frontière entre deux plaques tectoniques, la plaque birmane et la plaque de la Sonde; ce qui entraîne un niveau élevé d'activité sismique. Le déplacement de ces deux plaques a été la cause du séisme et du tsunami de décembre 2004, qui ont provoqué des pertes de vies humaines considérables.

Le séisme et le tsunami de 2004 ont considérablement endommagé les infrastructures de l'industrie de la pêche, traditionnellement implantée dans la mer d'Andaman entre les pays côtiers. La concurrence pour la pêche dans ces eaux a souvent été féroce et a entraîné des conflits dans le passé.